Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Belle accepte le marché de la Bête

Belle accepte le marché de la Bête Le marchand était si occupé de la douleur de perdre sa fille, qu'il ne pensait pas au coffre qu'il avait rempli d'or. Il résolut de ne point dire à ses enfants qu'il était devenu si riche, parce qu'il savait que ses filles auraient voulu retourner à 2.67 sur 5 note basée sur 49 évaluations.

Episode 5 de la Belle et la bête

À ce récit, ses deux aînées jetèrent de grands cris et dirent des injures à la Belle, qui ne pleurait point.
– Voyez ce que produit l’orgueil de cette petite créature, disaient-elles. Mademoiselle voulait se distinguer en demandant une rose. Elle va causer la mort de notre père et elle ne pleure même pas.
– Cela serait fort inutile, reprit la Belle. Pourquoi pleurerais-je la mort de mon père ? Il ne périra point. Puisque le monstre veut bien accepter une de ses filles, je veux me livrer à la place de mon père.
– Non, ma soeur, lui dirent ses trois frères, vous ne mourrez pas ; nous irons trouver ce monstre et nous périrons sous ses coups si nous ne pouvons le tuer.
– Ne l’espérez pas, mes enfants, leur dit le marchand ; la puissance de la Bête est si grande que vous n’auriez aucune chance. Je suis charmé du bon coeur de Belle, mais je ne veux pas l’exposer à la mort. Je suis vieux, il ne me reste que peu de temps à vivre ; ainsi, je ne perdrai que quelques années de vie, que je ne regrette qu’à cause de vous, mes chers enfants.
– Je vous assure, mon père, lui dit la Belle que vous n’irez pas à ce palais sans moi ; vous ne pouvez m’empêcher de vous suivre. Quoique je sois jeune et que j’aime la vie j’aime mieux être dévorée par ce monstre que de mourir du chagrin que me donnerait votre perte.
Ses soeurs étaient si jalouses qu’elles étaient ravies de voir partir Belle vers le beau palais et vers la mort.
Le marchand était si occupé de la douleur de perdre sa fille, qu’il ne pensait pas au coffre qu’il avait rempli d’or. Il résolut de ne point dire à ses enfants qu’il était devenu si riche, parce qu’il savait que ses filles auraient voulu retourner à la ville alors qu’il souhaitait mourir dans cette campagne. Cependant il confia ce secret à la Belle qui lui apprit que quelques  gentilshommes étaient venus leur rendre visite pendant son absence et qu’il y en avait deux qui aimaient ses soeurs. Belle pria son père de les marier car dans sa bonté elle aimait ses sœurs et leur pardonnait tout.
Ces deux méchantes filles se frottèrent les yeux avec un oignon pour pleurer lorsque la Belle partit avec son père ; mais ses frères et leur père pleuraient tout de bon. Seule Belle ne pleurait pas pour ne augmenter leur chagrin.

 

Pour imprimer le conte La Belle et la Bête en pdf il vous suffit de cliquer sur le visuel ou sur le lien :

imprimer le conte La Belle et la Bête en pdfImprimer le conte La Belle et la Bête en pdf

Pour compléter le conte, votre enfant peut s'amuser à colorier les contes :

Coloriages des contes Coloriage des contes

Partager sur les réseaux sociaux :