Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Faut-il expliquer la crise à notre enfant ?

Faut-il expliquer la crise à notre enfant ? Faut-il expliquer la crise à notre enfant ? Comme chaque fois que se pose une grande question à la frontière de psychologie infantile, de l’éducation et du politiquement correct. Il y a ceux qui sont p 0.00 sur 5 note basée sur 0 évaluations.

Comme chaque fois que se pose une grande question à la frontière de psychologie infantile, de l’éducation et du politiquement correct, il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. Ceux qui sont contre vous diront qu’il est important de protéger son enfant de toutes les nuisances et autres vilaines choses de notre société et qu’il est important de préserver l’innocence de l’enfance. Ils vous diront aussi que nos enfants connaîtront bien assez tôt les problèmes et les horreurs de la vraie vie. Et oui ils ont raison, mais malheureusement, il est impossible garder notre enfant dans une bulle, il est impossible, mis à part les très jeunes enfants, de leur créer un monde à part sans interférence avec le monde des adultes.

Sauf à le garder dans une prison dorée, notre enfant se télescope nécessairement avec la réalité et les inquiétudes adultes. Ne nous leurrons pas, sauf les bébés, notre enfant a forcément entendu parler de la crise. Comme il est impossible de le faire vivre dans un monde merveilleux, je suis (et cela n’engage que moi, mère de famille) pour parler de la crise à mon enfant. Bien entendu il y a parler et parler, parler de la crise ne veut pas dire lui transférer toutes mes inquiétudes d’adulte et de parent. Non au contraire, si j’estime nécessaire de parler de la crise à un enfant, c’est pour pouvoir désamorcer ses inquiétudes, répondre à ses questions, donner un sens concret et compréhensible à un mot qui le dépasse et qui ne veut rien dire pour lui.

Moi Fanelly Lacroix, je suis pour parler de la crise à mon enfant !

Je suis pour parler de la crise à mon enfant pour l’aider à surmonter le mieux possible les crises que lui rencontrera tout au long de sa vie.

  • Je suis pour parler de crise à mon enfant car c’est une très bonne occasion d’apprentissage :
  • la vie n’est qu’une succession de crises qui nous permettent d’avancer.
  • Une crise n’est jamais insurmontable, quand il y a une crise il faut se creuser les méninges et trouver des solutions, même si « c’est pas gagné »
  • Il rencontre lui aussi des crises dans sa vie d’enfant et ce peut être l’occasion d’en parler avec lui, car au moins il peut comprendre ce qu’est une crise et c’est l’occasion de dédramatiser « la crise » des adultes
  • La crise peut nous empêcher de faire certaines choses comme ne pas changer la voiture vielle et moche, partir peu en vacances ou même pas du tout mais elle ne peut pas nous empêcher d’être heureux

S’il n’y avait que 2 raisons pour parler de la « Crise » à nos enfants ce serait de :

  1. Pouvoir dédramatiser ses peurs et le rassurer sur les peurs des adultes.
  2. Lui enseigner que quelles que soient les crises qu’il rencontrera, elles ne doivent pas l’empêcher d’être heureux

Bien entendu, cette opinion n'engage que moi, réagissez et donnez votre avis sur le forum.

Fanelly Lacroix - fondatrice de Tête à modeler

Tous les Editoriaux >>
Partager sur les réseaux sociaux :