Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Laïcité

Laïcité Que recouvre la notion de laïcité en France ? La laïcité française n'est pas la laïcité du reste du monde, notre application du principe de laïcité est une spécificité française. Bien la comprendre peut permettre de mieux vivre ensemble. 5.00 sur 5 note basée sur 1 évaluations.

La laïcité en France, une République laïque

Que recouvre la notion de laïcité en France ? La laïcité française n’est pas la laïcité du reste du monde, notre application du principe de laïcité est une spécificité française. Bien la comprendre peut permettre de mieux vivre ensemble.

La laïcité est l’un des principes fondateurs de la France moderne. Le principe est hérité d’une longue histoire entre l’église et le pouvoir et de la rupture entre les deux instaurée à la révolution française. La laïcité de la République est énoncée dans l’article 1er  de la constitution qui définit la République française comme une République laïque.

La laïcité en France est le principe de séparation de l’État et de l’église. Le principe de laïcité se traduit par :

  • La séparation du pouvoir politique et des organisations religieuses.

 

  • Il n’y  a pas de religion d’État en France.

 

  • La constitution, la loi, l’État s’adressent aux individus et non communautés. Les individus sont libres de leur culte dans les limites de l'ordre public mais les communautés religieuses ne peuvent intervenir dans le fonctionnement de l’État.

 

  • La liberté de culte (de tous les cultes), chacun à le droit de croire ou de ne pas croire en la religion de son choix. Il s’agit de liberté de conscience et de la liberté d’opinion. La liberté de culte entrant dans les libertés individuelles, les croyances elles relèvent du privé et non du public.

 

  • Si nul ne peut être attaqué en raison de ses croyances, les croyances et les religions elles-mêmes peuvent faire l’objet de critiques et de remises en causes. Aucune personne ne peut être attaquée, brimée ou faire l’objet de persécutions par ce qu’il est chrétien, musulman ou juif, mais ces trois religions comme toutes les autres peuvent faire l’objet d’attaques.

 

  • Chacun à le droit de croire dans la religion de son choix, mais chacun a tout autant le droit de ne pas croire. Les athées sont tout autant protégés que les croyants.

 

  • C’est pour ces raisons qu’il n’existe pas en France de délit de blasphème.
Partager sur les réseaux sociaux :