Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Parler des attentats terroristes de New York aux enfants

Parler des attentats terroristes de New York aux enfants Qu'on le veuille ou non nos enfants sont bombardés d'images et de mots. Les parents sont donc là pour les aider à faire le tri entre réalité et fiction. Ils sont aussi là pour expliquer et amortir le fameux "poids des mots et le choc des photos 0.00 sur 5 note basée sur 0 évaluations.

Qu'on le veuille ou non nos enfants sont bombardés d'images et de mots. Les parents sont donc là pour les aider à faire le tri entre réalité et fiction. Ils sont aussi là pour expliquer et amortir le fameux "poids des mots et le choc des photos".

Chez les enfants de 5 à 12 ans (et même plus !) Il est très difficile de comprendre et d'intellectualiser une situation comme les attentats terroristes sur les États Unis dans la mesure où tout ce mélange, le réel, le fictif, les faits, les opinions et les sentiments. Voici quelques conseils simples pour être en mesure de les aider à faire le tri et à comprendre ce qui se passe. Bien entendu, les mots et le niveau de complexité doivent absolument être adapté à l'âge et à la maturité de chaque enfant.

1. Faire le tri entre Réalité et fiction

La première chose à faire est d'aider l'enfant à comprendre que ce qu'il a vu est vrai, qu'il ne s'agit ni d'un film de fiction, ni d'un jeu vidéo ni d'un canular. Cette prise de conscience peut passer par :

  • La mise en situation personnelle : si c'était arrivé à ma famille, mes amis ... comment aurais-je réagis ?
  • La mise en proximité : demander, rechercher des personnes connues de l'enfant qui ont de la famille ou des amis touchés par la tragédie,
  • Consulter des médias "crédibles" pour l'enfant. La télévision est souvent assimilée à la fiction, alors que les revues et les journaux sont encore considérés comme des vecteurs d'information. Ce qui est écrit dans le journal est à priori à la réalité. Achetez plusieurs magazines expliquant les attentas terroristes et faites une sorte de revue de presse avec votre enfant.
  • Collectez des informations des articles pour préparer les étapes suivantes. Demandez à votre enfant de sélectionner les photos, les articles et les titres qui lui semblent les plus importants ou les plus riches.

2. Distinguer les faits-opinions-sentiments

Prenez une grande feuille séparée en 3 colonnes ou 3 feuilles (format A4) et écrivez le titre pour chacune :

  • feuille/colonne 1 : Faits
  • feuille/colonne 2 : Opinions
  • feuille/colonne 3: Sentiments

Aidez votre enfant à classer l'information qu'il a récoltée sur chaque feuille. Il peut coller des articles, des titres, des photos qui illustrent chaque titre.

Cette étape est particulièrement importante car elle va permettre à votre enfant de dédramatiser la situation et de la comprendre. Cette étape est fort utile pour l'aider à se forger une opinion et à comprendre que les attentats terroristes peuvent conduire à des analyses, des réactions et des discours différents selon l'opinion ou les sentiments de chacun. Et que ces opinions et sentiments ne changent rien aux faits.

 

3. Comprendre le pourquoi et le comment

Selon l'âge de l'enfant et son niveau de maturité il est plus ou moins important que l'enfant comprenne :

  • Pourquoi les attentats : quels sont les objectifs et les motivations des terroristes ?
  • Pourquoi les attentats sont inadmissibles et quelles sont les autres façons d'agir ?
  • Pourquoi les attentats étaient possibles ?

 

4. Les conséquences

C'est à vous de graduer les conséquences des attentats selon l'âge et la maturité de votre enfant. Les conséquences peuvent être :

  • Un renforcement de la sécurité des États pour éviter que cela se reproduise. Il faut rassurer l'enfant.
  • La recherche des responsables, de tels actes ne peuvent pas rester impunis. L'enfant à besoin de savoir que ce qui est répréhensible et particulièrement odieux doit être punis. Des actions de guerre.

Les conséquences humaines au niveau des familles. Que va t-on faire pour les familles et notamment ces enfants qui ont perdu un père ou une mère ? Là encore il faut rassure l'enfant, car pour lui l'angoisse s'exprime au niveau du quotidien "si cela arrivait à ma famille qu'est ce qui m'arriverait" ?

 

 

5. Éviter de créer un climat de psychose

Prévoyez un temps donné pour parler des attentats, mais sachez décrocher. Ne niez pas votre inquiétude, si vous êtes inquiet, mais sachez aussi montrer votre confiance dans les autorités et dans l'humanité.

Témoignez sur le Forum ou Écrivez-nous

Consultez le pour ou contre

Les propos racistes, les incitations à la haine et à la violence sous toutes ses formes seront systématiquement supprimés.

Autres articles ou actions sur les attentats de Paris  :

Partager sur les réseaux sociaux :