Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Goûts et dégoûts

Goûts et dégoûts Au-delà du sens il y a nos goûts et nos dégoûts, nous n'avons pas tous les mêmes. Pourquoi certains aiment-ils les tomates alors que d'autres ne les aiment que cuites et qu'enfin les derniers ne les aime 3.40 sur 5 note basée sur 5 évaluations.

Le goût et nos goûts

Au-delà du sens il y a nos goûts et nos dégoûts, nous n'avons pas tous les mêmes. Pourquoi certains aiment-ils les tomates alors que d'autres ne les aiment que cuites et qu'enfin les derniers ne les aiment pas du tout ? C'est une question complexe où se mélangent l'inné et l'acquis. Deux enfants élevés dans une même famille et de la même manière auront chacun des goûts bien différenciers mais se retrouverons pour dire que le "Cassoulet" de leur mère est le meilleur du monde !

Au stade actuel de nos connaissances on sait que le foetus et le nourrisson ont une attirance particulière pour le sucré et une répulsion pour l'amer et l'acide, alors pourquoi certains jeunes enfants aiment-ils sucer les citrons et refuse-t-ils les sucreries ? Les goûts diffèrent pour des raisons culturelles : la baguette beurrée du petit déjeuner est une curiosité pour le petit chinois qui mange une soupe (chinoise bien sût) et une hérésie pour l'anglais dont le petit déjeuner se compose de céréales et de protéines comme les oeufs et le bacon.

Le goût est aussi une question culturelle

Les goûts et dégoûts d'un enfant sont aussi conditionnés par son environnement. Des enfants venant de pays différents auront des goûts différents, par ce que le goût est aussi une affaire culturelle et affective.

Culturelle car les goûts varient selon les pays, les continents mais aussi les familles et les histoires familiales. Affective car nos premières découvertes gustatives sont le plus souvent liées à un environnement émotionnel fort positif ou négatif. Le bébé et le jeune enfant sont particulièrement réceptifs aux messages "non dits" des adultes et particulièrement de leur mère. Il suffit que la mère propose à son bébé un aliment qu'elle n'aime pas pour que celui-ci ne l'aime pas non plus, simplement par-ce qu'il a décodé de son langage non verbal "je t'en donne par ce qu'il le faut, mais je ne l'aime pas".

Le goût se construit

Enfin l'inné n'est pas irrémédiable ! Tout au long de la vie, le bébé, l'enfant, l'adolescent puis l'adulte va se construire une "personnalité gustative". Tout au long de la vie nous découvrons d'autres goûts d'autres saveurs que nous apprenons à aimer. Nos goûts et nos dégoûts peuvent être profondément modifiés par notre entourage et nos groupes d'appartenance.

Lire la suite >>

Fiche de synthèse sur le goût et les dégoûts chez l'enfant

Partager sur les réseaux sociaux :