Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

La naissance du goût chez l'enfant

La naissance du goût chez l'enfant DËs 4 mois l'embryon est sensible au go˚t sucrÈ. DËs la naissance l'attirance pour le sucrÈ se s'accentue alors que l'aversion pour l'amer reste trËs forte. 3.60 sur 5 note basée sur 5 évaluations.

Un goût inné de l'embryon pour le sucré

Dès 4 mois l’embryon est sensible au goût sucré. Dès la naissance l’attirance pour le sucré se s’accentue alors que l’aversion pour l’amer reste très forte. Les études ont montré que la saveur sucrée déclenche des mouvements de succion.

Le sucré est la première saveur appréciée par le nourrisson

La bouche est pour le bébé un outil privilégié de découverte, qu'il va bien entendu exercer dans le domaine de l'alimentation. Une saveur sucrée provoque une réaction de bien-être chez le bébé, alors que les liquides amers sont recrachés. Ce réflexe est un geste de défense inné, les poisons sont généralement amers.

Les liquides acides provoquent toutes sortes de mimiques sur le visage du bébé : plissement du nez, plissement des yeux, pincement des lèvres ... Enfin le bébé analyse et tente de classer et d'identifier ce nouveau goût.

Outre les expériences de découverte réalisées avec des liquides, la diversification des goûts commence vers l’âge de 7 mois, un à un de nouveaux aliments peuvent être introduits pour faire découvrir de nouvelles saveurs à l’enfant. 

Dès 2 ans l'enfant tente d'affirmer ses propres goûts

Vers 2/3 ans les goûts personnels de l’enfant s’affirment participant à l’élaboration de la personnalité de l’enfant.

Des périodes de découverte alternent avec des périodes de « repliement » alimentaire. Certains aliments sont systématiquement refusés tandis que d’autres pourraient être consommés tous les jours de la semaine !

L'important est de varier les plats présentés à la table familiale et de demander à l'enfant de les goûter au minimum pour dire s'il aime ou s'il n'aime pas. Ce rituel est important pour permettre au cerveau de stocker les informations gustatives.

 

7 ans l'âge des grandes découvertes !

Heureusement vers 7 ans tout s’arrange, l’enfant s’ouvre à la découverte et aux nouveaux goûts. Il devient plus facile d'obtenir de l'enfant qu'il goûte systématiquement tous les aliments présentés sur la table. Et oh miracle il lui arrive souvent de découvrir que les carottes détestées sont finalement bonnes !

A l’adolescence il subit une nouvelle perturbation, les évolutions gustatives se poursuivent tout au long de la vie.

Lire la suite >>
Partager sur les réseaux sociaux :