Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Les temps du coaching

Les temps du coaching Coacher un enfant passe par des temps de coaching formels et informels. 0.00 sur 5 note basée sur 0 évaluations.

1- Qu'est-ce que c'est ?

Coacher un enfant passe par des temps de coaching formels et informels. Les deux répondent à des besoins différents, et sont tout aussi importants pour l'enfant et la relation parents/enfant. Tête à modeler vous propose des pistes pratiques de réflexion pour vous aider à préparer à ces temps privilégiés durant lesquels vous pouvez aider votre enfant à grandir.

Les temps formels

1- Qu'est-ce que c'est ?

Ce sont des temps de dialogue prévus et programmés pour lequel vous avez fixé un objectif et que vous avez préparé. Ce peut être :

  • un entretien sur son travail scolaire en général
  • un entretien sur son comportement général
  • un entretien après un rendez-vous avec son maître ou sa maîtresse
  • un travail pour lequel vous devez l'aider
  • un projet que vous souhaitez réaliser avec votre enfant

Des fiches pratiques sont en préparation pour vous aider à préparer ces entretiens formels.  

 

2 - A quoi ça sert ?

Les entretiens formels servent essentiellement à :

  • Faire un suivi régulier de l'enfant sans lequel il ne peut y avoir d'apprentissage de l'autonomie
  • Faire une évaluation de ses progrès
  • L'aider à visualiser ses succès et développer sa confiance en lui-même
  • Lui offrir un temps pendant lequel il sait pouvoir attendre de l'aide de votre part pour solutionner ses problèmes et ses difficultés sans se sentir pris en défaut et sans être sur la défensive
  • Lui apprendre une démarche de travail, un esprit de travail qui lui sera plus qu'utile dans le secondaire, lors de ses études supérieures et dans sa vie professionnelle
  • Maintenir un temps de dialogue parent/enfant
  • Le traiter comme un véritable interlocuteur Gérer une situation particulière avec l'enfant

Ces entretiens servent aussi bien à gérer un problème ponctuel qu'à suivre et accompagner l'enfant tout au long de l'année.

 

3 - Périodicité des entretiens formels

 

Les entretiens liés à des problèmes ou des situations ponctuelles seront organisés à cette occasion. Ne le présentez pas à votre enfant comme un entretien destiné à lui remonter le brettelles ou quelque chose dans ce genre. Expliquez-lui par exemple, que vous comprenez qu'il vit une situation difficile, et que souhaitez l'aider à y voir plus clair. Fixez ensemble une heure et un jour qui convienne aux 2.

Si vous avez quelques difficultés à faire passer le message, pensez à ce que vous ferriez dans une situation professionnelle. Imaginez votre enfant, non comme votre enfant mais comme un collaborateur ou un collègue de bureau. Écrivez ce que vous lui diriez, puis adaptez simplement le vocabulaire et les expressions à l'âge de votre enfant. Pour que ce genre d'entretien marche vous devez à tout prix éviter d'infantiliser votre enfant. Adoptez un langage adapté à son niveau de compréhension, mais montrez-lui que vous le considérez comme un vrai interlocuteur que vous saurez écouter.

 

Les entretiens de suivi sont à fixer régulièrement avec l'accord de l'enfant. Attention, il n'en faut pas trop, mais il en faut au strict minimum 2 par an. Le premier en début d'année pour fixer les objectifs et le second en fin d'année pour faire le bilan de l'année écoulée. Entre ces 2 entretiens c'est à vous de voir selon les besoins de votre enfant. La périodicité peut évoluer et varier tout au long de l'année. A certaines période votre enfant aura besoin d'1 entretien par semaine, et le mois suivant un entretien par mois lui conviendra par ce qu'il aura pratiquement réglé ses difficultés.

 

4 - Jouer la transparence avec l'enfant

 

Ce n'est pas par ce que ce type d'entretien s'inscrit dans le cadre de la famille que vous devez vous dispenser d'être clair avec votre enfant. Vous devez dès le début discuter avec lui de la nécessité d'avoir des entretiens réguliers avec lui, non seulement sur son travail scolaire, mais sur tous les sujets de sa vie et de la vie familiale.

Expliquez-lui les règles du jeu, et dites-lui que durant ce temps vous n'êtes pas là pour le critiquer, le sanctionner... mais pour l'aider à voir plus clair dans ses raisonnements, ses problèmes et pour l'aider à trouver lui-même des solutions.

Bien entendu ces explications sont à adapter à l'âge de l'enfant. Un petit enfant de 5 ans n'a pas besoin d'autant d'explications qu'un enfant de 9 ou 10.

 

Faut-il faire un compte rendu ?

 

Ce n'est pas obligatoire, mais comme dit le proverbe "les paroles s'envolent, les écrits restent". Cela évitera les fameux trous de mémoire (de l'enfant mais parfois des parents !).

 

Afin de conserver une trace de vos entretiens, vous pouvez (avec l'accord de votre enfant) rédiger un petit compte rendu résumant l'entretien reprenant ces points :

  • situation de départ
  • analyse de la situationcon
  • clusions ou décision prise

 

Le compte rendu offre plusieurs intérêts :

  • Il donne de l'importance à votre entretien et de ce fait il marque l'événementIl instaure un certain rituel
  • Il concrétise les efforts réalisés par l'enfant pendant l'entretien, ce qu'il a dit n'est pas du vent, puisque vous prenez la peine de l'écrire ensemble
  • Il forme l'enfant à un certain mode de pensée : observer, analyser comprendre, agir
  • Par l'exemple vous apprenez à votre enfant à rédiger un compte rendu, donc vous l'aider à travailler son expressionVous disposez d'un point de départ objectif et fidèle pour votre prochaine rencontre.
  • L'enfant ne sera pas mis en accusation "qu'as-tu fait ..." "Tu devais ...tu n'as fais".
  • En reprenant le compte rendu de l'entretien précédent, vous lui demanderez de faire lui-même le point.

Enfin, le compte rendu peut être un excellent exercice de synthèse pour votre enfant.

 

Attention, le compte rendu n'a pas besoin d'être très long !

Lire la suite >>

 

imprimer le documentImprimer la page

 

La technique du parent coach

Partager sur les réseaux sociaux :