Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

La technique du parent coach

La technique du parent coach La technique du parent coach - Être un parent coach suppose une manière de faire appropriée. Le parent coach n'est pas censé tout savoir, il peut avoir des domaines d'expertises dans lesquels il sait, mais il doi 0.00 sur 5 note basée sur 0 évaluations.

Être un parent coach suppose une manière de faire appropriée. 

 

Évaluation de sa propre compétence

Le parent coach n'est pas censé tout savoir, il peut avoir des domaines d'expertises dans lesquels il sait, mais il doit aussi apprendre à l'enfant à rechercher les compétences chez d'autres personnes. Être coach c'est aussi savoir utiliser les compétences des autres. La première chose que doit faire un parent coach c'est de savoir évaluer ses connaissances et compétences. Sa crédibilité dépend de sa capacité à dire à son enfant "ça je ne sais pas, mais on peut poser les questions qui vont nous permettre de définir le problème, de trouver des pistes et de voir à qui on peut faire appel pour d'aider ..."

La technique des questions

Le parent coach doit s'obliger à utiliser des questions ouvertes pour aider son enfant à découvrir lui-même les réponses à ses problèmes.

Plutôt que de demander à votre enfant "qu’est-ce qui t'a pris de faire comme ça" ou "je comprends ne pas pourquoi tu as fais comme ça ", utilisez une question du type "Explique-moi pourquoi tu as fais comme ça ...". Vos questions ne doivent pas contenir de critique de ce qui a été fait ou dit par votre enfant, elles doivent l'aider à se poser les bonnes questions pour :

      • analyser le problème
      • analyser la situation
      • comprendre "le pourquoi" des choix de votre enfant
      • identifier les solutions ou les pistes possibles
      • aider l'enfant à trouver ou à comprendre lui-même l'erreur
      • Utiliser la technique du Q.Q.O.Q.C.P. (Qui, Quoi,Où, Quand, Comment, Pourquoi ) pour l'aider à clarifier la situation et mettre en ordre ses idées

Plutôt que de dire "fais ceci, fais cela, c'est comme ça qu'il faut faire", incitez votre enfant à réfléchir en lui posant des questions ouvertes du type :

  • "Est-ce qu'il n'y a pas d'autres solutions ...?"
  • "Que penses-tu de cette idée ...?"
  • "As-tu essayé de faire ...?"
  • "Si tu essaie ça, que va-t-il se passer d'après toi ... ?"
  • "Explique-moi comment tu es arrivé à ce résultat ...?"
  • "Explique-moi pourquoi tu as décidé ça ... ? "
  • "Et si ton camarade avait fait ça, qu'et ce que tu aurais fait ...?"

 

Surveiller son langage corporel

Le langage corporel est aussi important que le langage verbal. Lorsque vous prenez la casquette du parent coach, surveiller votre corps, qui à votre insu peut donner le sentiment à votre enfant que vous pensez l'inverse de ce que vous lui dites. Ce sont des petites choses qui peuvent avoir de grandes conséquences.

Par exemple, les bras croisés sont un signe de retrait, de méfiance, de rigidité. Aussi, lorsque vous écoutez votre enfant, ou lorsque vous l'inciter à vous parler évitez de croiser les bras.

Au contraire, un corps légèrement penché en avant marque l'intérêt pour ce qui est dit par votre interlocuteur.

De même qu'une attitude trop désinvolte ou trop distanciée peut donner à penser que vous n'êtes pas franchement intéressé par les propos de votre enfant.

 

Reformuler les propos de votre enfant

L'apport du parent coach est de permettre à l'enfant de

      • clarifier une situation ou un problème
      • ordonner ses idées
      • trouver de nouvelles pistes
      • comprendre
      • décider
      • agir

Pour cela il doit jouer le rôle de miroir des idées et des propos de l'enfant en reformulant ce qu'il dit. Qui n'a jamais été surpris d'entendre ses propres paroles dans la bouche de son interlocuteur et les trouver absurdes, exagérées, hors de propos ...

Mais attention, l'objectif de la reformulation n'est pas de piéger l'enfant. La façon de reformuler est aussi importante que la reformulation elle-même. Il ne s'agit pas d'utiliser les propos de l'enfant pour insinuer ou démontrer qu'il n'a rien compris, qu'il est un imbécile, ou que ce qu'il dit n'a ni queue ni tête. Il s'agit de reformuler pour lui donner l'occasion de modifier de lui-même son raisonnement et de sortir d'une impasse ou de découvrir lui-même qu'il y a peut être d'autres solutions.

Afin de toujours laisser une voie de sortie au raisonnement de votre enfant prenez des précautions de style. N'hésitez pas à en faire un peu trop comme par exemple "Si je t'ai bien compris, tu penses que ...", "je ne suis pas certain d'avoir tout compris, tu penses que ..." ou "est-ce que je me trompe si je dis que tu as fais ça par ce que ...."

 

Les temps du coaching

préparer un entretien de coaching formel

imprimer le documentImprimer la page

 

Partager sur les réseaux sociaux :