Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

L'enfant ballotté entre 2 maisons, 2 foyers

L'enfant ballotté entre 2 maisons, 2 foyers Changer de maison ne signifie pas simplement habiter dans un autre lieu, c'est très souvent changer de valeurs, changer de mode de vie, changer d'habitudes, changer de règles du jeu et changer d'horaires. 0.00 sur 5 note basée sur 1 évaluations.

Dans la majorité des cas liés à la séparation l'enfant est amené à vivre alternativement chez ses deux parents. Changer de maison ne signifie pas simplement habiter dans un autre lieu, c'est très souvent changer de valeurs, changer de mode de vie, changer d'habitudes, changer de règles du jeu et changer d'horaires. Comment faire en sorte que ces changements, voir ces déménagements soient le moins perturbant possibles ?

 

Les problèmes

 
"Avant nous avions convenu d'une garde alternée d'une semaine sur deux. Mais aujourd'hui mon épouse veut remettre en cause ce système au prétexte que les changements de rythmes et de maison toutes les semaines perturbent nos enfants"
 
"J'ai peur que les changements trop fréquents, maison différentes, horaires différents ... perturbent ma fille"
 
"Lorsqu'elle part chez son père, ma fille veut tout emporter. A chaque fois c'est une vraie crise, car il faut tout retrier."
 
"Mon ex dit que Pierre n'a besoin de rien amener quant-il vient chez lui car il a tout. Mais mon fils veut aussi emporter une petite part de sa maman chez son papa"
 
"Je n'arrive pas à obtenir que notre fils se couche toujours aux même horaires, quand je le récupère il est fatigué"
 
"Le jour où nous avons pu parler avec mon ex-mari sur des choses toutes bêtes comme les heures de coucher, l'alimentation, la façon de parler à ses parents ...Notre fils a comprit que nous formions un front sur ces points qui n'étaient pas négociables et les choses sont devenues plus simples. je pouvais laisser partir mon fils en toute confiance chez son père. En plus cela a certainement rassuré mon fils qui avaient un front uni devant lui"
 

Les solutions que vous parents avez mis en place pour résoudre le problème

Le petit chez-moi portatif : pour retrouver ses points de repères et une certaine stabilité affective, l'enfant n'a pas besoin de transporter toutes ses affaires chez l'un et l'autre parent.

Une bonne majorité d'entre vous ont réussi à définir avec l'enfant le minimum indispensable à transporter d'une maison à l'autre.

Ces choses qui passent d'un univers à l'autre permettent à l'enfant de transporter avec lui "son foyer"

 

La commode valise :

Il s'agit d'un petit meuble, parfois à roulettes, parfois en plastique, d'autres fois c'est une grande malle que l'enfant timbale avec lui dans ses deux foyers. ce n'est ni une valise ni un bagage, c'est une partie de la chambre de l'enfant, une part de son identité.

Ce meuble, quelque soit sa forme, contient les effets personnels de l'enfant :

    ses petits secrets , journal intime, bijoux ... effets intimes : affaires de toilette, médicaments, soins ... jouets indispensables au bien être de l'enfant

Cette méthode est particulièrement bien adaptée à la garde alternée d'une semaine sur deux.

Si elle n'est pas toujours simple pour les parents, elle est un plus indiscutable au bien-être de l'enfant.

 
Recréer une chambre à l'identique. Certains n'hésitent pas et recréer une copie presque conforme de la chambre habituelle de l'enfant. Ce qui lui permet d'avoir des points de repère fixe. Dans la tourmente il y a des choses qui ne changent pas. Pour les parents qui ont adopté cette solution c'était un moyen de stabiliser émotionnellement leur enfant et de lui prouver qu'il restait un lien entre les trois même si ce lien a changé de nature et de forme.
 

Fixer les règles du jeu.

A chaque foyer, chaque parent ses règles du jeu et ses modes de fonctionnement. Dès lors que l'enfant entre dans la maison de l'un de ses parents il doit être informé des règles du jeu et il doit les accepter. Chez papa on se couche un peu plus tard que chez maman ou inversement, qu'importe. Le plus important est que votre enfant sache toujours quelles règles du jeu s'appliquent dans chaque maison. Il est important que l'enfant les connaisse et les accepte, mais il est aussi important que l'autre parent accepte que les règles soient déférentes chez son ex, comme elles sont différentes à l'école, chez les grands-parents, chez les copains ou en colonie de vacances.

Pourquoi ne pas afficher sur la porte d'entrée les règles du jeu de chaque maison ?

 

 
La fatigue de l'enfant peut venir des changements de rythmes, mais aussi et beaucoup des conflits entre parents sur ces rythmes. Tant que les l'un ou l'autre parent ne dépasse pas des limites acceptables (un enfant doit se coucher assez tôt pour pouvoir se lever le lendemain) ou tant que la vie et la santé de l'enfant ne sont pas en danger, il est capable de s'adapter à des rythmes légèrement différents.
 

Trouver un modus vivendi avec votre conjoint sur les points non négociables. Rencontrez votre conjoint en dehors de l'enfant pour convenir avec lui des points essentiels de l'éducation :

    horaires de coucher discipline sécurité santé hygiène alimentation

Vous pouvez avoir des divergences sur beaucoup de points, mais vous devez aussi trouver des points sur lesquels vous êtes d'accord et surtout vous devez le montrer à votre enfant.

 

 

imprimer le documentImprimer la page

 

L'enfant ballotté entre 2 maisons, 2 foyers

Partager sur les réseaux sociaux :