Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.



Comme une bonne intention pour les enfants devient un cousu main pour le tourisme

Comme une bonne intention pour les enfants devient un cousu main pour le tourisme La réduction des grandes vacances d’été est en principe pensée dans l’intérêt de l’enfant mais dans les faits, elle risque de ce faire à son d&ea 0.00 sur 5 note basée sur 0 évaluations.

La réduction des grandes vacances d’été est en principe pensée dans l’intérêt de l’enfant mais dans les faits, elle risque de ce faire à son détriment. L’enfant risque de perdre bien plus en développement personnel qu’il ne gagnera en repos er régularité des rythmes scolaires.

Même si l’on accepte ce principe de départ, la réduction des grandes vacances ne va-t-elle pas conduire à un système ressemblant à qui existe pour les vacances de Pâques ou de printemps ? C’est à dire la mise en place de zones de vacances.

Tout changement sur les rythmes scolaire a une incidence sur des pans entiers de l’économie de notre pays. Réduire les vacances scolaire d’été à un mois c’est privé le secteur du tourisme d’un mois de chiffre d’affaire, et pas n’importe quel mois, un mois indispensable à sa survie économique. Dès lors le problème n’est plus celui des rythmes de l’enfant, mais comment adapter les besoins de l’enfant aux impératifs économiques du tourisme en France. La bonne idée est tout simplement d’introduire des zones scolaire pour faire des vacances tournantes tout l’été. Les enfants seront en vacances à tour de rôle, l’important est de maintenir les deux mois d’été pour l’économie.