Origines de la Fête des mères

Les nombreuses origines de la Fête des Mères

 

Les civilisations de l'antiquité comme les grecs fêtaient Rhéa, mère de tous les dieux alors que les Romains fêtaient Matralia ou Matronalia en l'honneur des femmes et des mères qui se rassemblaient au temple de Junon Licina afin de recevoir cadeaux et argent. Avec le christianisme, les fêtes païennes ont été oubliées et Marie, mère de Jésus, devint la figure emblématique de la mère.

 

Au XVI ème siècle, l'Angleterre fêtait le jour des mères (the mothering day), mais peu à peu cette fête s'est transformée en fête de célébration de l'Eglise et les mères n'ont plus été à l'honneur. Cependant, le dimanche du jour des mères (mothering sunday) était souvent l'occasion de prendre un jour de congé et nombre d'anglais en profitaient pour rendre visiter à leur mère à laquelle ils apportaient un gâteau.

 

En France, Napoléon évoque l'idée d'une Fête des mères officielle, mais il faudra attendre la relance officielle de la fête aux Etat-Unis pour qu'elle soit reprise en Europe.

 

 

Le "mother's day" a relancé la fête des mères en France

 

En 1872 Julia Ward Howe lance la première Fête des mères à Boston, mais ce n'est qu'à partir de 1908, que l'idée gagne les autres villes des Etats-Unis grâce à la ténacité d'une autre américaine de Philadelphie, Anna Jarvis. Elle milite avec d'autres femmes pour la création d'une Fête des mères nationale. En 1914 le Président Woodrow Wilson proclame officiellement le 2ème dimanche de mai jour de la Fête des mères. Depuis cette date le "Mother's day" est célébré tous les ans aux Etas-Unis.