Newsletter Boutique

Les pays n'ayant pas ratifié la Convention internationale des droits des enfants

Les États Unis

Ce Pays ne s'engage par sur la Convention parce que plusieurs de ses États refusent d'abolir la peine de mort pour des crimes commis par des mineurs ou des handicapés, mais l'argument le plus significatif relève des droits des parents. En effet, de nombreux lobbies, soutenus par le Sénateur Jesse Helms, pensent que cette convention ôte les droits des parents sur leurs enfants. Et c'est d'abord cet argument, avec celui de l'avortement, qui est mis en avant.

 

Décembre 2003 : Les États-Unis ont fait savoir qu'ils désiraient ratifier la Convention, mais ils souhaitent auparavant déposer une réserve sur l'article 37 qui condamne le recours à la peine de mort contre les enfants. En effet, actuellement 25 États conservent la peine de mort, applicable à des mineurs, dans leur arsenal juridique. Certains d'entre eux n'hésitent pas à l'appliquer concrètement y compris pour des mineurs atteint de maladies mentales avérées.
Janvier 2005 : Les États-unis abolissent enfin la peine de mort contre les mineurs.

 

La Somalie

L'État des institutions de ce pays ne permet pas la ratification de la Convention. Il n' y a, en effet, pas de gouvernement reconnu en Somalie.

 

Tous les dossiers sur les droits des enfants

Comment trouver un avocat spécialisé en droit international ?

Le droit français est déjà bien complexe à maîtriser avec ses nombreuses subtilités, imaginez alors lorsqu’on doit faire valoir ses droits à l’international ? C’est d’ailleurs encore pire lorsqu’on ne maîtrise pas la langue. Alors comment trouver un bon avocat en droit international ?

  • Le bouche à oreille : autant il est facile de demander à son entourage, s’il connaît un bon avocat pour un divorce ou pour un confit avec son voisin, autant ça devient beaucoup plus compliqué d’en trouver un pour une affaire de droit international.
  • Le moteur de recherche : libre à vous de taper sur Google ou sur un autre moteur de recherche, « avocat international », ou mieux encore « avocat spécialisé droit international », mais ce n'est pas parce qu'on est un bon avocat qu’on est forcément premier sur Google. C’est même rarement le cas pour être tout à fait franc.
  • La meilleure des solutions est de vous rendre sur le site justifit.fr. Vous aurez alors la possibilité de filtrer vos résultats, par spécialité et aussi par ville, via un moteur de recherche très bien fait. Il ne vous restera plus qu’à choisir un ou plusieurs avocats pour les contacter et leur faire part de vos besoins.