Le capital soleil de la peau contre les agressions du soleil

 

Le capital soleil s'épuise tout au long de la vie

Le capital soleil d'un individu est lié aux caractéristiques de production de mélanocytes (taille, activité, distribution) et donc aux caractéristiques de chaque type de peau. Le capital soleil est donné à la naissance et il ne peut pas être renouvelé. Si le capital soleil n'est pas renouvelable, il peut s'entretenir et se préserver par la protection solaire. Le capital soleil s'épuise plus vite à certaines périodes de notre vie notamment pendant l'enfance.

 

On sait aujourd'hui que les surexpositions solaires, particulièrement pendant l'enfance, entraînent une augmentation des risques de cancer de la peau et de cataracte sur l'oeil. Notre peau subit quotidiennement les agressions du soleil. C'est au cours de notre enfance, avant l'âge de 18 ans, que nous nous exposons le plus au soleil (entre 60 et 80% de la dose totale reçue pendant la vie), surtout l'été. D'ailleurs, le fait d'avoir attrapé plusieurs coups de soleil graves pendant l'enfance ou l'adolescence est l'un des facteurs qui prédisposent au cancer de la peau.

 

Le capital soleil peut être préservé dès l'enfance

Les dernières études réalisées démontrent que le capital soleil peut être non seulement entretenu, mais qu'il peut aussi être rendu plus performant en cas de protection solaire adaptée dès l'enfance. De nombreuses études ont démontré que la peau capitalise la protection solaire reçue pendant l'enfance. L'application régulière d'une protection adaptée pendant l'enfance et l'adolescence permet de diminuer de près de 60% le risque de cancer de la peau à l'âge adulte.

Lire la suite