Newsletter Boutique

Comment donner le goût de la lecture aux enfants ?

Nous sommes partis à la rencontre de Rémy Perla. Papa dyslexique de 2 enfants, ancien informaticien reconverti, il est le fondateur d’Épopia. Une solution géniale pour faire rêver les enfants et les amener à lire et à écrire avec plaisir. On a beaucoup aimé sa vision positive, optimiste, pleine de bienveillance et d'une pointe de magie. L’occasion aussi de vous donner quelques trucs et astuces au quotidien. C'est parti !

 

AU SOMMAIRE :

L'importance de la lecture chez l'enfant
À partir de quel âge proposer des livres aux enfants ?
Passer le cap du décrochage naturel avec le livre en primaire
Les 7 règles d'or pour que les enfants aiment lire
Mon enfant lit toujours la même chose, est-ce grave ?
Comment faire
si mon enfant n'est pas du tout lecteur ?
En savoir plus sur notre invité Rémy Perla & Epopia

 

 

L’importance de la lecture chez l’enfant !

Savoir lire : un indispensable au quotidien

En France, toute la population passe par l’école, mais on estime encore qu’il y a 5 à 7 %* de personnes illettrées. C’est en grande partie des gens qui arrêtent de pratiquer et qui perdent cet acquis en grandissant mais cela peut donner naissance à un vrai handicap au quotidien. Moins on pratique, moins on est à l’aise. Au-delà du livre, même le gros de ce qui se passe en numérique reste écrit. Être à l’aise et conserver cette capacité tout au long de la vie, c’est vraiment indispensable. Si on arrive à donner l’envie de lire sur le long terme, au moins on  protège nos enfants d'un handicap. Faire naître cette envie c’est la flamme dont va découler tout le reste. Et on ne peut pas dire que la France soit un modèle dans cet apprentissage fondamental :

 

 

 

Aimer lire : un critère de réussite scolaire et professionnelle

Un enfant qui lit aurait-il plus de chances de réussir dans la vie ? Autant se le dire, aimer lire et même savoir lire n’est pas une condition au bonheur, mais c’est quand même plus simple quand on a suivi des études pour se réaliser. Pour Rémy Perla, il y a une corrélation directe entre les enfants lecteurs et la réussite scolaire et professionnelle.

 

« Il y a un vrai impact dans le développement des enfants et sur la scolarité ensuite. De ce point de vue là, en tant que parent, c’est assez évident qu’on a tout intérêt à les engager très tôt dans la lecture.  »

Rémy Perla, fondateur d'Epopia

 

 

Un outil d’évasion et d’imaginaire incomparable.

La lecture permet aux enfants d’accéder au monde, de le comprendre et de s’ouvrir à d’autres manières de voir, de faire, de vivre. C’est indispensable dans leur développement personnel. Le livre est aussi un formidable outil pour développer leur imaginaire. Un outil qui les invite à chaque fois à s’évader ! D’un point de vue humain, la lecture est un véritable enrichissement. Les enfants le comprennent très vite. Et comme une image vaudra toujours mille mots, nous ne résistons pas à l'envie de partager cette scène du Petit Prince qui en dit long sur le pouvoir d'imagination des enfants.

 

 

À partir de quel âge proposer des livres à mon enfant ?

Nous entendons régulièrement qu'il n'y a pas d'âge pour commencer à offrir des livres aux enfants. Pourtant, rien ne prouve l'intérêt réel des livres pour les moins de 3 mois qui sont mâchouillés dans le bain ou sur la table à langer. Il y a certains titres qui sont travaillés pour éveiller les sens des plus petits. Ceux en noir et blanc de Tana Hoben par exemple sont très intéressants pour la perception des contrastes. Ce n'est pas dans les premiers mois qu'on commence à aimer lire, mais alors quel est le moment le plus intéressant ? Difficile vraiment de donner un âge pour commencer. Chaque enfant est différent et évolue à son rythme. Pour Rémy Perla :

 

« tout commence quand on peut leur montrer du doigt ce qui se passe sur une image, qu’on leur lit et qu’on leur raconte quelque chose autour. Très vite ils s’y intéressent et projettent une notion de plaisir sur l’objet livre en général. »

Rémy Perla, fondateur d'Epopia

 

Jusqu’à 6 ans environ, les enfants ne sont pas autonomes, et pourtant ils adorent qu’on leur lise des histoires. À ce moment de leur vie, le livre est un objet de partage avec leurs proches, de jeu, de plaisir, de joie. Préserver ces moments en installant un rituel du coucher par exemple permet d'ancrer quelque chose de fort pour plus tard quand ils deviennent autonomes. Alors oui, "le plus tôt possible il faut y aller, il faut partager des livres avec les enfants" précise Rémy. C'est cette petite flamme qui va permettre de les raccrocher plus tard et de contrer un éventuel décrochage qui peut survenir en primaire ou au collège.

 

 

passer le cap du décrochage naturel qui arrive en primaire :

Quand les enfants arrivent en primaire ou au collège, le livre devient moins simple à appréhender. On perd progressivement les images, les livres deviennent plus épais, l'introduction s'allonge et on a du mal à rentrer dans l'univers. Le livre peut vite se transformer en une montagne, quelque chose de compliqué qui fait naître de la peur ou de l'appréhension. Le comble ? Maintenant qu'on sait lire, on perd les temps de complicité et la notion de plaisir partagé avec ses proches. La tentation est alors grande de le délaisser au profit d'autres activités plus faciles.

 

 

« À un moment, ça devient un peu CELA les livres, ça arrête d’être ludique pour devenir un obstacle à franchir. En travaillant sur la forme, et en s'appuyant sur les passions des enfants, on évite cela. »

Rémy Perla, fondateur d'Epopia

 

 

Rassurez-vous, si vous voyez que votre enfant délaisse ses livres pour un temps, c'est normal ! Il a le droit de souffler un peu, il lit déjà beaucoup à l'école, et il a aussi besoin de s'aérer l'esprit. Par contre, parlez-lui de ses héros préférés, continuez de lui proposer des formats ludiques en vous appuyant sur ses passions et ne lui refusez jamais une lecture avec vous, même si votre enfant sait lire. C'est qu'il a besoin de retrouver cette forme de plaisir dans le partage et cela va l'aider à aborder cette transition dans son rapport avec le livre en douceur. Ce rituel de complicité va évoluer quand votre enfant comprendra qu'il peut discuter avec vous de l'histoire, des personnages et que vous restez à l'écoute et dans le partage de ses lectures.

 

« C’est la contrainte de passer par nous qui doit les inciter à lire par eux-mêmes et pas l’inverse. C’est le truc le plus important si on veut que les enfants aiment lire. »

Rémy Perla, fondateur d'Epopia

 

 

les règles d'or pour des enfants qui aiment lire

 

1. L'importance de montrer l'exemple :

Nous aimerions vous dire qu'il n'y a pas besoin d’être lecteur pour avoir un enfant lecteur et il est vrai qu'on retrouve des enfants qui accrochent à la lecture de manière naturelle. C'est vrai ! Mais c'est s'en remettre au fait du hasard. Pour Rémy, "si on veut être certains que tous les enfants lisent il faut montrer l'exemple. On touche à l'apprentissage par neuro-miroir et l’exemplarité". En tant que parents, on ne peut pas juste dire « C’est important de lire » et faire l’inverse. Quand ils grandissent et qu'ils sont confrontés au décrochage naturel, c'est difficile d'être crédible. Alors c'est parti, installez-vous régulièrement dans votre coin préféré, accordez-vous un temps pour lire et partagez vos lectures avec les enfants. Ils ne peuvent pas tous être des Matilda, la célèbre héroïne du film, qui aurait bien été aidée, si elle avait eu d'autres modèles.

 

 

 

2. Ne jamais forcer un enfant À lire ou imposer ses lectures

S'il y a quelque chose dans notre échange sur lequel nous nous sommes tout de suite entendus avec Rémy Perla, c'est cette règle de base. Le livre doit toujours être associé au plaisir et ne doit pas être une punition. D'autant qu'ils sont malins les enfants, ils peuvent juste tenir le livre ouvert pour vous faire croire qu'ils lisent ou le survoler pour faire un résumé qui va vous satisfaire. Forcer un enfant à lire est totalement contre-productif. Même avec une bonne intention, si vous adoptez cette posture en plein décrochage, cela peut encore plus alourdir la note. Il faut juste faire naître l’envie chez l’enfant et ensuite tout en découlera. C’est un peu aussi ce qu’on retrouve dans les pédagogies Montessori.

 

« D’abord aller chercher le plaisir et l’envie. La curiosité de résoudre et trouver ce qu’on cherche est une autre possibilité . »

J.J Rousseau

 

 

3. Proposer un environnement où le livre est facilement accessible

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez mettre en place en tant que parents pour donner à l’enfant un environnement propice à la lecture. Nous vous invitons à le faire grandir entouré de livres. Faites en sorte qu'ils soient accessibles juste en tendant le bras. Ils iront naturellement les consulter et c'est quand même une bonne base pour qu'ils aiment ça.

 

4. S'intéresser vraiment aux lectures des enfants

C'est pour nous le meilleur conseil qu'on peut vous donner. Valorisez le fait de lire. Partagez les lectures de votre enfant, n'hésitez pas à lire les supports préférés des enfants pour montrer que cela vous intéresse. Gardez en tête qu'il n'y a pas de bons livres et les autres. Ils seront plus à l'écoute de propositions que vous pourrez leur faire.

 

5. suggérer des nouveaux formats pour nourrir sa curiosité

Variété, progression, thématiques différentes : on passe du roman à l’album au manga à la BD à l’encyclopédie, on peut aller dans tous les sens. Il peut y avoir beaucoup de formats très différents. Tous les enfants n’aiment pas les mêmes choses et il faut aussi trouver la porte d’entrée qui est différente pour chacun. Il faut avoir de la variété et après il ne faut pas hésiter à aller nourrir le fond documentaire en allant à la bibliothèque et en les laissant choisir. Ils ont un fond gigantesque, ils peuvent tâtonner, ils les lisent ou pas, mais ils s’intéressent et découvrent d’autres choses.

 

6. Échanger, partager et Ouvrir le dialogue autour des lectures

Difficile d’avoir un goût prononcé pour quelque chose qu’on lit seul en restant face à soi-même. À partir du moment où on en parle avec d’autres, où on se passe des livres, où on se conseille des choses, où on en discute, on continue de stimuler l'intérêt. Un mécanisme naturel qui est à la source de beaucoup de passions.

 

Infographie : les 6 r&egravegles d'or pour donner le goût de la lecture aux enfants

 

 

que faire si mon enfant lit toujours la même chose

Vous pouvez l'inviter à lire autre chose et semer des graines de curiosité pour d'autres formats ou d'autres thématiques. Mais gardez en tête que les enfants aiment beaucoup la répétition, être à l'aise dans ce qu'ils font.

 

« Il y a des âges où on adore la répétition, on regarde, on lit et ce n'est pas grave, ça fait partie du développement et il ne faut pas trop en être inquiet. »

 

 

Que faire si mon enfant ne s'intéresse pas du tout aux livres ?

Il n'y a pas vraiment de méthode. Vous pouvez par contrer tester de créer une nouvelle forme d’entrée dans la lecture avec un nouveau format qui engage les enfants et dans lequel ils ont envie de se lancer avec plaisir. Epopia est un super exemple pour casser cette barrière du format en passant par l’épistolaire. En général on consomme un livre, on est là pour découvrir une histoire. Avec Épopia on change complètement de paradigme à la sauce histoire sans fin. C’est le personnage qui lui parle et qui l’appelle par son prénom en lui demandant de l’aide. C’est à lui de répondre et il sera entendu. Et ensuite, c’est vraiment une relation avec le personnage qui le met dans une position inédite. On ne lit pas juste pour découvrir mais parce qu’on a besoin de nous. Ce qu’on va lire ensuite va complètement être dirigé par ce qu’on lui a dit. Lire prend vraiment un sens, il est dans des défis à réaliser.

 

À LIRE AUSSI : coup de coeur pour Epopia et ses histoires magiques

 

 

Article rédigé en avril 2021.
Notre invité était Rémy Perla, fondateur d'Epopia. Un grand merci à lui d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. Est-ce que vous aussi vous avez aimé sa vision optimiste, respectueuse et pleine de magie qu'il nous a partagée ?

 

BON A SAVOIR

Vous quittez le site Tête à modeler pour vous rendre sur le site [[site_name]].

Si vous réalisez un achat sur [[site_name]], ce dernier nous reversera une commission qui nous aidera à créer toujours plus de contenus de qualité.

Pour cela, [[site_name]] doit déposer un petit cookie sur votre ordinateur pour cette opération uniquement.

Acceptez-vous ?