Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Le père de Belle au chateau de la Bête

Le père de Belle au chateau de la Bête Comme la pluie et la neige l'avaient mouillé jusqu'aux os, il s'approcha du feu pour se sécher, et disait en lui-même : « Le maître de la maison, ou ses domestiques, me pardonneront la liberté que j'ai prise, et sans doute ils viendront bientôt. » 2.68 sur 5 note basée sur 93 évaluations.

Episode 3 de la Belle et la Bête

Il n’avait plus que trente milles pour arriver à sa maison, et il se réjouissait déjà du plaisir de voir ses enfants ; mais comme il fallait passer un grand bois, avant de trouver sa maison, il se perdit. Il neigeait horriblement ; le vent était si grand, qu’il le jeta deux fois en bas de son cheval. La nuit étant venue, il pensa qu’il mourrait de faim et de froid, ou qu’il serait mangé par des loups, qu’il entendait hurler autour de lui. Tout d’un coup, en regardant au bout d’une longue allée d’arbres, il vit une grande lumière, mais qui paraissait bien éloignée. Il marcha de ce côté-là, et vit que cette lumière sortait d’un grand palais, qui était tout illuminé. Le marchand remercia Dieu du secours qu’il lui envoyait, et se hâta d’arriver à ce château. Il fut bien surpris de ne trouver personne dans les cours. Le marchand attacha son cheval dans l’écurie, et marcha vers la maison, où il ne trouva personne. Il entra dans une grande salle et il y trouva un bon feu et une table chargée de viande, où il n’y avait qu’un couvert.
Comme la pluie et la neige l’avaient mouillé jusqu’aux os, il s’approcha du feu pour se sécher, et disait en lui-même : « Le maître de la maison, ou ses domestiques, me pardonneront la liberté que j’ai prise, et sans doute ils viendront bientôt. » Il attendit pendant un temps considérable ; mais onze heures ayant sonné, sans qu’il vît personne, il ne put résister à la faim, et prit un poulet qu’il mangea en deux bouchées et en tremblant. Il but aussi quelques coups de vin, et, devenu plus hardi, il sortit de la salle et traversa plusieurs grands appartements magnifiquement meublés. À la fin, il trouva une chambre où il y avait un bon lit ; et, comme il était minuit passé et qu’il était las, il prit le parti de fermer la porte, et de se coucher.

Pour imprimer le conte La Belle et la Bête en pdf il vous suffit de cliquer sur le visuel ou sur le lien :

imprimer le conte La Belle et la Bête en pdfImprimer le conte La Belle et la Bête en pdf

Pour compléter le conte, votre enfant peut s'amuser à colorier les contes :

Coloriages des contes Coloriage des contes

Partager sur les réseaux sociaux :