Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

Les principaux risques domestiques

Les principaux risques domestiques Sécurité à la maison : Prévention des accidents domestiques. Chaque pièce de la maison peut devenir un piège pour les enfants. 2.50 sur 5 note basée sur 2 évaluations.

Chaque pièce de la maison peut devenir un piège pour les enfants. Chaque pièce chaque objet qui nous semble sans danger peut l'être pour nos enfants.

Un peu de bon sens et d'attention permettra à chacun de vivre la maison en toute sécurité !

Voici un petit récapitulatif des principaux dangers de la maison : 

 

Brûlures

  • Manches et poignées de casseroles
  • Poêles
  • Cuisinière et porte de four
  • Fer à repasser branché
  • Eau chaude trop chaude
  • Radiateur
  • Produits dangereux

Les risques du bricolage

  • Echelles et escabeaux instables
  • Outils branchés : perceuse, scie ...
  • Produits dangereux ou toxiques - y compris les vapeurs
  • Colles
  • Petites pièces risquant d'être avalées par les plus petits
  • Outils lourds ou tranchants

 

Chutes

  • Sol glissant ou mouillé
  • Tapis
  • Escalier, rampes, accès des endroits dangereux
  • Fenêtre ouvertes ou pouvant être ouvertes par les jeunes enfants
  • Chute de la table à langer ou du lit des parents

Electrocutions

  • Prises non sécurisées (les prises conformes sont à éclipse)
  • Multiprises et rallonges visibles et accessibles
  • Objet électriques branchés dans la salle de bain : fer et séchoir à cheveux ... (en jouant un enfant peut les plonger dans l'eau)
  • Fils dénudés ou usés

 

Intoxications

  • Médicaments
  • Produits ménagers
  • Produits dangereux
  • Plantes ou fleurs toxiques
  • Produits de bricolages : peintures, colles ...
  • Parfums
  • Alcools
  • Cosmétiques

 

Incendie

  • Allumettes et briquets
  • Produits inflammables
  • Mauvaise installation électrique
  • Aérosols

 

Noyade

  • Bain
  • Piscine, bassin ou mare

un jeune enfant peut se noyer dans 20 cm d'eau

Lire la suite >>
Partager sur les réseaux sociaux :