La peau des enfants

 

La peau des enfants est particulièrement sensible au soleil.

Avant 3 ans l’enfant n’a pas encore mis en place un système de défense contre les agressions du soleil. Sa peau immature en cours de formation ne lui permet pas de se défendre contre les rayons du soleil. Sa seule défense est celle qui vous lui donner avec les crèmes solaire, un chapeau, des vêtements et de l’ombre. Après 3 ans le système de défense de l’enfant aux agressions solaires se met en place mais il n’est pas encore mature. Les risques de brûlure (coups de soleil) sont très importants.

Toute la prévention solaire de l’enfant est fondamentale pour sa vie d’adulte, toutes les études montrent qu’une bonne protection solaire de l’enfant diminue significativement les risques de cancer de l’adulte.

C’est durant l’enfance, avant 18 ans, qu’une personne s’expose le plus au soleil alors qu’elle n’en a pas conscience. Dans notre esprit, un enfant qui joue dehors au printemps ne s’expose pas au soleil, mais en réalité il est bombardé par le rayonnement solaire. Un enfant reçoit entre 60 et 80% de la dose totale de rayonnement qu’il recevra durant toute sa vie !

La peau de l'enfant est encore immature

  • Les cellules pigmentaires (les mélanocytes produisant la mélanine) sont peu pigmentées et donc beaucoup moins efficaces que celles de l'adulte (hormis les bébés qui ont la peau noire ou très foncée) .
  • La cohésion des cellules est moins importante, les rayons franchissent donc plus facilement la barrière cutanée.
  • Le derme est immature et 3 à 4 fois plus fin que celui d'un adulte. Leur peau fine laisse passer de plus grandes quantités d'UV qui agressent les couches basales de l'épiderme.
  • Les glandes sébacées étant immatures jusqu'à 7 ans, la barrière cutanée est insuffisante.
  • Les glandes sudoripares étant immatures jusqu'à 3 ans, le jeune enfant est incapable de réguler l'apport de chaleur dû à une exposition solaire.

L'enfance est la plus grande période d'exposition d'une personne au rayonnement solaire. C'est au cours de notre enfance, avant l'âge de 18 ans, que nous nous exposons le plus au soleil (entre 60% et 80% de la dose totale reçue pendant la vie), surtout l'été.

Les doses de soleil reçues par un enfant sont 2 à 3 fois plus importantes que celles reçues par un adulte.

 

La mémoire de la peau

On sait aujourd'hui que les surexpositions solaires, particulièrement pendant l'enfance, entraînent une augmentation des risques de cancer de la peau et de cataracte sur l'oeil. Notre peau subit quotidiennement les agressions du soleil. La peau enregistre et emmagasine les agressions solaires. Le fait d'avoir attrapé plusieurs coups de soleil graves pendant l'enfance ou l'adolescence est l'un des facteurs qui prédisposent au cancer de la peau.

Lire la suite

Sommaire du dossier soleil

 Activites sur le soleil