Tête à Modeler, le site des activités créatives pour vos enfants.


Partager sur les réseaux sociaux :

La chandeleur - une fete ancienne

La chandeleur - une fete ancienne La Chandeleur trouve ses racines aux sources de la culture occidentale. Comme  beaucoup de fêtes du patrimoine culturel judéo... 0.00 sur 5 note basée sur 0 évaluations.

La fête de la Chandeleur

La Chandeleur trouve ses racines aux sources de la culture occidentale.

Comme  beaucoup de fêtes du patrimoine culturel judéo-chrétien, la chandeleur trouve son origine dans un mixage des traditions païennes et des  religions juive et  chrétienne.

La Chandeleur vient du mot chandeleuse qui veut dire chandelle.

Les origines de la Chandeleur sont doubles

L'une des origines de la Chandeleur remonte aux Parentalia romaines. Qui était une fête annuelle en l'honneur des morts, au cours de laquelle ils veillaient à l'aide de cierges et de torches, en honorant Pluton et les dieux.

On relie aussi la Chandeleur au dieu Pan. Durant une nuit les romains adorateurs du dieu Pan parcouraient les rues de Rome en portant des flambeaux.

La chandeleur est aussi la survivance d'une croyance et d'une symbolique d'origine celte. La crêpe symbolise la roue solaire et le don aux divinités sans lequel le blé serait carié.

La Chandeleur - fête chrétienne - trouve son origine dans la fête des relevailles. 40 jours après la naissance de son enfant, les hébreux fêtaient les relevailles de la femme par une cérémonie de purification.

Dans la religion catholique la Chandeleur est le jour de la présentation de Jésus au temple, 40 jours après noël, jour de sa naissance. Cette christianisation de la Chandeleur se fait en 472, lorsque le pape Gélase Ier organise des processions aux chandelles qui symbolisent "Jésus lumière d'Israël".

Durant des siècles, la Chandeleur était symbolisée par les chandelles et les crêpes. Aujourd'hui il reste surtout les crêpes ! 

 

Coutumes et traditions de la Chandeleur

Une coutume de la Chandeleur consistait à tenir une pièce d'or dans la main gauche, tandis que de la droite on faisait sauter la première crêpe.

Si la crêpe retombe correctement retournée dans la poêle on ne manquera pas d'argent pendant l'année.

Cette coutume varie selon les pays et les régions, ainsi dans certaines régions cette crêpe était ensuite pliée autour de la pièce d'or et placée sur le haut de l'armoire de la chambre du maître de maison. Les débris de la crêpe de l'an passé étaient alors récupérés et la pièce qu'elle contenait donnée au premier pauvre rencontré. Si on respectait tous ces rites on était assuré, disait-on, d'avoir de l'argent toute l'année.

Dans d'autres région les payasans ont pris l'habitude de lancer la crêpe par dessus une armoire pour s'assurer de bonnes récoltes.

Ailleurs il suffit de manger les disques d'or "les crêpes" pour éviter que le grain pourrisse durant l'année.

Aujourd'hui où les pièces d'or sont rares on a pris l'habitude de faire sauter les crêpes en tenant dans une main la pièce de monnaie la plus importante en possession de la famille.

 

Partager sur les réseaux sociaux :